ecoute et aide des jeunes de 7 a 77 ans

nous sommes la pour aidé les jeunes de toute ages quelque soit le probleme ecole couples question diverses sexualité prevention suicide etc
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 KETAMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 43
Localisation : belgique
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: KETAMINE   Mar 7 Nov - 10:39

Kétamine

Nul n'a besoin d'absorber des psychotropes pour faire la fête, délirer, entrer en transe sur la musique, planer, faire des expériences mystiques, aimer les autres, communiquer ou avoir envie de partager, appartenir à un groupe, ou pour garder le sourire...
Cette page vise à informer le plus objectivement possible des effets de la Kétamine. Son objectif est de prévenir l'usage, mais également de responsabiliser les usagers dans le but de prévenir les accidents (limiter les risques). En aucun cas elle n'a été conçue pour inciter à la consommation.




Que dit la loi ?
La Kétamine est un produit à usage médical uniquement. Son détournement expose au risque de poursuite judiciaires. En France, l'acquisition, la possession, l'usage, la production, le transport, la cession (même à titre gratuit) et la vente de stupéfiants sont prohibés par le Code de la Santé Publique et le Code Pénal.


La Kéta, c'est quoi ?
La kétamine est un produit anesthésiant humain (médecine humanitaire principalement) et vétérinaire proche du PCP. Elle provoque une anesthésie "dissociative", qui donne l'impression que l'esprit est séparé du corps.
Détournée de son usage médical pour un usage récréatif en 1970, elle apparaît essentiellement dans les clubs new yorkais, pour se développer en 1990 (sous le nom de Vitamine K), puis elle apparaît en Angleterre, avant d'arriver sur le continent européen.
Appelée également kéta, spé, spécial K, kit kat, vitamine K, la kétamine se présente :
- soit sous forme de poudre cristalline blanche, pour être sniffée.
- soit diluée dans un liquide, elle peut être alors chauffée pour retrouver sa forme solide ou injectée en intramusculaire.
- soit sous forme de comprimé, gélule, elle peut donc être aussi gobée (encore très rare et jamais vu en France ?)
La prise de kétamine par injection et par voie orale sont des pratiques encore marginales.
C'est un puissant modificateur du réel, difficile à gérer, qui rend chaque prise différente. Ce n'est pas une "dance-drug", bien au contraire : c'est plus une drogue de "coma" (teuffers tombant par terre, vautrés, inconscients...). Certains usagers l'utilisent ainsi dans des milieux privés (appartements...), pour être au calme et dans des endroits plus "sûrs" que les fêtes.
Certains teuffers en prennent pour faciliter la redescente de produits comme le speed ou le lsd.
Le prix du gramme de kéta varie de 100 F à 300 F.



Ca fait quoi ?
Selon la quantité absorbée et la réaction personnelle au produit, les effets peuvent être différents et durer de 45 min à quatre heures.
La montée est très rapide et très forte pendant les 10 première minutes : tu ressens un changement de perception de ton corps : tu te sens cotonneux, tu as l'impression de flotter, tu ne sens plus ni ton corps ni la douleur (perte de la sensibilité). Également perte d'équilibre et distorsion des sons.
Tu perds le mémoire et la notion du temps.
Tu peux également avoir de grosses hallucinations.
Au contraire de l'ecstasy, la kétamine n'est pas spécialement une drogue de communication, ni de power.
Son dosage est sensible : les effets sont très différents selon la dose.
A faible dose (1 trait fin de 2 à 4 cm), les effets ressentis sont une euphorie, une ivresse. Tu peux commencer à prendre le toucher des choses. Ta vision peut se troubler. Il est préférable de rester assis ou allonger après la prise car ton corps met du temps à réagir : tes jambes sont lentes et lourdes. Certains arrivent quand même à danser. La Kéta donne la sensation d'être dans du coton ou du yaourt... La notion des distances est aussi modifiée, comme celle du temps. Beaucoup de gens se perdent sous kéta.
A haute dose (plusieurs traits épais de 7 à 10 cm, voire plus), les effets sont plus cérébraux, plus psychologiques. A un certain stade, tu "bascule dans un autre monde". Ton corps peut se dissocier de ton esprit : tu peux par exemple te retrouver à trois mètres du sol et voir ton propre corps allongé en bas (tu es alors proche de la dose anesthésiante). Certains ont à ce stade, peur de ne pas "revenir" et de mourir.
La kéta peut selon les personnes avoir un effet plus physique ou plus mental (ou spirituel). Tu peux avoir l'impression d'être réveillé et à la fois endormi.



C'est quoi les risques ?
La kéta induit une forte tolérance : on augmente très facilement les doses car le corps s'habitue.
C'est un produit difficile à gérer en particulier pour les non-habitués ou pour les usagers qui en prennent à haute dose.
Comme avec la plupart des hallucinogènes, si tu n'es pas habitué, tu risque d'avoir peur de rentrer dans ce délire, ou d'y rester et tu peux alors faire un bad trip.
Pour les habitués, si tu en prends une dose trop forte, que l'environnement est défavorable, ou si toi même tu es dans un sale état psychologique ou émotionnel, tu peux vivre une crise de panique face à l'expérience de dissociation du corps et de l'esprit ou aux hallucinations, c'est le Bad-trip.
En cas de dissociation du corps et de l'esprit par exemple, malgré ta volonté, tu peux avoir un mal fou à réintégrer ton corps et être persuadé que tu n'y arrivera plus.
Un bad trip est une expérience généralement très traumatisante pouvant déboucher sur des problèmes psychologiques durables.
La kéta entraîne souvent des pertes d'équilibre, voire de conscience qui sont dangereuses en cas de chutes et donc de blessures : l'effet anesthésique de la kéta t'empêche de sentir tes blessures.
La kéta peut entraîner plus rarement une dépression respiratoire, souvent liée à l'absorption d'une dose trop importante ou à des prises trop rapprochées.
Elle peut entraîner enfin, et aussi rarement, des troubles du rythme cardiaque pouvant en cas extrême aller jusqu'à l'arrêt du coeur. Ce risque est d'autant plus important si tu as des antécédents ou une fragilité cardiaque (dont tu n'es pas forcément au courant).
Plusieurs usagers de kéta "parfaitement intégrées socialement" ont dû suivre un suivi psy car leur rencontre avec la kéta avait provoqué une "crise existentielle".
Enfin, les risques sont augmentés si la kéta est consommé avec d'autres produits (avec des médicaments type "anxiolytiques" ou "antidépresseurs", ou des opiacés (rachacha, héroïne, subutex...))



Comment réduire les risques ?

Soit vigilant sur le fait que tu ne ressentes plus la douleur. Les effets anesthésiants pouvant conduire à une perte totale du contrôle moteur, donc à d'éventuelles chutes.
Soit prudent sur le dosage, sniffer une trop forte dose ou des doses trop rapprochées de kéta dans un même soirée peut provoquer une surdose : dépression respiratoire, coma, arrêt cardiaque.
Ne mélange pas la kéta avec d'autres drogues comme l'alcool, les médicaments (anxiolytiques ou antidépresseurs), les opiacés (rachacha, héroïne, subutex...)
Les premières fois sois encore plus prudent sur la dose : Ne prend pas plus de la moitié de ce qu'un habitué prend.

_________________
respect et indulgence avant tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-votre-ecoute.bb-fr.com
 
KETAMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ecoute et aide des jeunes de 7 a 77 ans :: drogue-
Sauter vers: